Les abeilles clairement affectées par les pesticides

Les néonicotinoïdes peuvent engendrer des modifications des enzymes du cerveau de l'abeille. L'insecte peut alors avoir de la difficulté à voler, à s'orienter ou à communiquer avec les membres de sa colonie. Des chercheuses québécoises viennent de démontrer que les abeilles qui butinent aux champs sont clairement affectées par les nouveaux pesticides utilisés en enrobage des semences. Cette démonstration serait une première mondiale, selon l'une des scientifiques impliquées. Madeleine Chagnon, entomologiste et professeure associée à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), s'intéresse tout particulièrement des néonicotinoïdes, ces pesticides systémiques qui enrobent les semences et se diffusent dans la plante à mesure qu'elle pousse. Ils sont utilisés au Québec sur de très grandes superficies, dans la culture du maïs et du canola. Les recherches des deux Québécoises, dont le résultat a été remis mardi au ministère québécois de l'Agriculture, constituent une preuve de plus de ce que dénoncent depuis des années bien des apiculteurs sur le terrain, croit Jean-Pierre Chapleau, de la Fédération des apiculteurs du Québec. Bien sûr, il n'y a pas que les pesticides qui affectent les butineuses, dit-il, et les apiculteurs ont du travail à faire pour améliorer la survie de leurs colonies. La Fédération est d'ailleurs en train d'élaborer un plan d'action à cet égard. Le plan vise à sensibiliser les producteurs et développer une meilleure gestion des parasites, en collaboration avec les vétérinaires.

 

Source : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/agro-alimentaire/201110/11/01-4456267-les-abeilles-clairement-affectees-par-les-pesticides.php, 12/10/11