Agrivoltaïsme

À travers le projet Sun’Agri, la société Sun’R, l'Inra et l'Irstea cherchent la synergie entre des panneaux solaires et différentes cultures : viticulture, arboriculture, maraîchage, céréales.

Installer des panneaux au-dessus d’une parcelle sans gêner le passage des engins agricoles et sans compromettre son rendement demande une approche fine.

Le positionnement des panneaux solaires compatible avec le besoin des plantes en termes d’ensoleillement a été défini. Une couverture apportant environ 30 % d’ombrage s’est avérée être la limite acceptable pour maintenir la bonne croissance des plantes. En période de sécheresse, en revanche, les panneaux apportent un ombrage bienvenu.

Dans un premier temps, des panneaux fixes ont été testés, puis des panneaux orientables, permettant d’adapter leur position au fil des saisons, et même à l’échelle d’une journée. Après ces premières phases de travail, déroulées de 2009 à 2017, le projet entre dans une phase d’expérimentation grandeur réelle. Un démonstrateur a été inauguré fin 2018 sur un domaine viticole des Pyrénées-Orientales sur une surface de 4,5 hectares, soit 17 000 plants de vigne sous près de 8 000 panneaux photovoltaïques. L’énergie produite, raccordée au réseau d’électricité, correspond à la consommation de plus de 650 foyers.

6 novembre 2019