Covid-19 : 50 millions de personnes menacées par la faim en Afrique de l’Ouest

8 organisations internationales et régionales (Action Contre la Faim, APESS, Care, Oxfam, RBM, ROPPA, Solidarités International, Save the Children) alertent sur l’impact du coronavirus, conjugué à la période de soudure (la soudure est la période précédant les premières récoltes et où le grain des récoltes précédentes peut venir à manquer - Wikipedia) et à l’insécurité, qui va mettre à l’épreuve les populations d’Afrique de l’Ouest.

D'après la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), avec l’impact du Covid-19, le nombre de personnes en crise alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest pourrait passer de 17 à 50 millions entre juin et août 2020.  

Dans les villes comme dans les zones rurales de la région, malgré les efforts des États, les populations sont aujourd’hui confrontées à des difficultés d’accès aux marchés alimentaires, à un début de hausse des prix et à une baisse de la disponibilité de certaines denrées de base, conséquences des mesures restrictives mises en place (confinement ou couvre-feu), de la fermeture des frontières et de l’insécurité dans certaines zones. A cela, s’ajoutent la menace d’instabilité des marchés,  les difficultés pour acheminer l’aide humanitaire, pour accéder aux semences et aux engrais de qualité pour les producteurs, ainsi qu'aux pâturages pour les communautés pastorales. 

Pour surmonter cette crise, les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs et les acteurs de la transformation agroalimentaire comptent sur le soutien des Gouvernements, afin de mener à bien cette saison agricole qui a commencé dans la plupart des localités. Dans cette crise globale, la solidarité régionale et internationale est également de mise pour aider à affronter cette crise dans un contexte régional fragile.

Source(s) : Communiqué de presse OXFAM
21 avril 2020