Covid-19 et perturbateurs endocriniens

Un article publié par le quotidien britannique The Guardian, le 29 avril, signé par Leonardo Trasande, professeur de pédiatrie à la New York University Grossman School of Medicine et spécialiste des perturbateurs endocriniens, et par Akhgar Ghassabian, médecin-épidémiologiste au département de pédiatrie de NYU Grossman, rappelle que l’exposition à long terme à la pollution de l’air augmente le danger associé à quatre des plus grands risques de mortalité de Covid-19 : le diabète, l’hypertension, la maladie coronarienne et l’asthme.

Cette exposition peut également provoquer une réaction excessive du système immunitaire, exagérant la réponse inflammatoire aux agents pathogènes courants. Les auteurs soulignent également le rôle délétère, pour notre système immunitaire, joué par de nombreuses substances chimiques qui sont des perturbateurs endocriniens.

Lien vers l’article :  https://www.theguardian.com/us-news/2020/apr/29/coronavirus-toxic-chemicals-pfas-bpa

4 mai 2020