Enquête sur le biocontrôle

Les solutions de biocontrôle représentent 5 % du marché de la protection des plantes en France. L’association des entreprises de produits de biocontrôle intervenant en France, IBMA France, a révélé lors de son colloque annuel, le 29 janvier, les résultats d’une vaste enquête sur leur utilisation.

44 % des agriculteurs du panel utilisent ces solutions, même si tous ne les identifient pas immédiatement en tant que telles. Le plus fort taux d’emploi se situe en arboriculture : 82 % des exploitants y ont recours, puis viennent les viticulteurs avec 74 % et les maraîchers 53 %.

65 % de ceux qui travaillent en bio jugent ces produits utiles, contre « seulement » 45 % en conventionnel. Les principaux qualificatifs qui ressortent pour ces produits sont : naturels, écologiques, efficaces, respectueux. Leurs avantages ? Diminution des usages des pesticides pour 65 % des interviewés, devant le respect de l’environnement et de la santé, et une meilleure image auprès des consommateurs.

L’enquête aborde aussi les freins à l’adoption de telles solutions. Pour 44 % des agriculteurs, ils portent sur le coût. Puis, viennent le défaut d’accompagnement (41 %), le manque d’efficacité (37 %), ou encore le manque de richesse de la gamme de produits, trop restreinte (27 %).

31 janvier 2019