Enquête UFC-Que Choisir sur 102 sources d'eau potable

L’UFC-Que Choisir a rendu publique une étude qui montre que la persistance des pollutions agricoles dans l’eau n’est pas une fatalité. L’analyse de 102 sources prioritaires particulièrement menacées par les pollutions établit que les mesures de prévention issues du Grenelle de l’Environnement sont globalement efficaces pour obtenir une eau potable sans recourir à une coûteuse dépollution. L’Association demande donc une protection des captages de tout le territoire, ainsi que la mise en œuvre stricte du principe pollueur-payeur.

L’UFC-Que Choisir formule des propositions concrètes dans le cadre des Assises de l’eau pour protéger la ressource aquatique :

  1. Un bilan exhaustif de la protection des 1000 captages prioritaires, ainsi qu’un état des lieux régulier de la protection des 35 000 captages du territoire national ;
  2. Un renforcement réglementaire des mesures de protection des captages :
  • La définition de mesures obligatoires sur les aires de protection des captages ;
  • Le pilotage des plans d’action par les collectivités locales desservies ;
  • Le développement sur les aires de captage de modes de production agricole peu polluants tels que l’agriculture biologique ;
  1. Une extension à l’ensemble des captages des mesures de lutte contre les pollutions diffuses ;
  2. La mise en œuvre stricte du principe pollueur-payeur, 1er choix des consommateurs dans le cadre des propositions formulées par l’UFC-Que Choisir dans le cadre du Grand débat, pour que les consommateurs ne soient plus les payeurs des pollutions qu’ils subissent.
28 mars 2019