Une étude montre que l'agriculture biologique favorise la régulation des bioagresseurs

Des chercheurs de l’Inra, de l’université de Rennes 1 et leurs collègues mettent en évidence que l’agriculture biologique (AB) favorise la régulation naturelle et la maîtrise des bioagresseurs - pathogènes, ravageurs et plantes adventices. Ces résultats, publiés dans la revue Nature Sustainability le 16 juillet 2018, ont été obtenus à la faveur d’une analyse de grande envergure de la littérature scientifique.

Les chercheurs ont ainsi établi que la régulation naturelle des bioagresseurs (qu’il s’agisse de taux de parasitisme, de prédation ou de compétition) est plus importante dans les systèmes de culture AB que dans les systèmes en agriculture conventionnelle, et ce, pour tous les types de bioagresseurs (pathogènes, ravageurs ou adventices). Un constat qui suggère que les pratiques de l’AB stimulent les processus naturels responsables de la régulation des bioagresseurs.

L’article « Evidence that organic farming promotes pest control » est en vente (8,99 $) à l’adresse :

https://doi.org/10.1038/s41893-018-0102-4

Source(s) : INRA
18 juillet 2018