Hausse de la viticulture biologique en France

Si la tendance se maintient, les vins bio ne seront bientôt plus une exception sur nos tables. De plus en plus de vignobles français se convertissent à l'agriculture biologique. Plus de 52 000 hectares de vignes sont maintenant cultivés selon les standards de l'agriculture biologique en France, selon des chiffres publiés par le magazine Sciences et Avenir. C'est une hausse de 30 % depuis 2009. Le nombre de propriétés viticoles qui privilégient ce mode d'agriculture est passé de 3000 à 4000 au cours des dernières années. Jean-Pierre Amoreau est de ce nombre. Il cultive ses vignes près de Saint-Émilion au Château-le-Puy. Si les vins bios sont à la mode, chez lui, c'est une tradition. Bien que les exploitations viticoles qui n'utilisent ni herbicides, ni pesticides, ni insecticides soient plus nombreuses, elles demeurent une minorité. Seulement 5 % du vignoble français est cultivé en bio. Les régions viticoles de l'Alsace, de la Provence et de la Franche-Comté ont les surfaces les plus importantes cultivées en bio. L'Union européenne peine à établir une certification pour les vins bios. Si son logo renseigne le consommateur sur le type d'agriculture pratiqué par le vignoble, il ne peut certifier que la vinification des raisins est aussi exempte de produits chimiques. Selon le site Vinquebec.com, 142 vins issus de l'agriculture biologique sont référencés à la Société des alcools du Québec. Ce nombre a doublé en trois ans.

 

Source : http://www.cyberpresse.ca/vins/nouvelles-du-vin/201109/20/01-4449434-hausse-de-la-viticulture-biologique-en-france.php, 20/09/11