Le mil et le sorgho, victimes du changement climatique

Benjamin Sultan et Dimitri Défronce, climatologues à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), ont publié, en septembre 2019, une étude sur le mil et le sorgho, en collaboration avec un laboratoire japonais spécialisé dans les simulations environnementales.

Leur constat est alarmant : Les principales cultures vivrières en Afrique de l'Ouest, le mil et le sorgho, celles qui nourrissent les populations locales, souffrent déjà du réchauffement climatique. Depuis une vingtaine d'années, la production de ces céréales a chuté de 15 à 20 %, et cela pourrait être encore pire dans les années à venir, menaçant directement la sécurité alimentaire des habitants.

Lien : https://www.lepoint.fr/afrique/agriculture-le-mil-et-le-sorgho-victimes-du-changement-climatique-07-12-2019-2351859_3826.php

7 décembre 2019