Le monde va produire 120 % d’énergies fossiles en trop par rapport à la trajectoire de + 1,5°C

D’après le nouveau rapport « Production Gap », publié le 20 novembre 2019 par un groupe de centres de recherche et thinks tanks internationaux, et qui analyse les plans de production nationaux d’énergies fossiles, en 2030, le monde produira bien plus d’énergies fossiles – charbon, pétrole et gaz – que la quantité compatible avec l’accord de Paris : «  + 50 % par rapport à une trajectoire permettant de limiter le réchauffement climatique à 2°C, et + 120 % par rapport à une trajectoire 1,5°C », souligne le rapport.

Ce dernier a notamment pour but de compléter le rapport du PNUE sur les écarts d’émissions, « qui montre que les engagements des pays sont inférieurs aux objectifs de réduction d’émissions nécessaires pour limiter le réchauffement climatique », rappellent les auteurs.

L’écart de production est d’autant plus important pour le charbon : « Les pays prévoient de produire, en 2030, 150 % de plus de charbon qu’il ne serait compatible avec une limitation du réchauffement à 2°C et 280 % de plus que par rapport à une trajectoire de +1,5°C », s’inquiètent les auteurs du rapport. Pour le pétrole et le gaz, les plans nationaux annoncent une production, d’ici 2040, de 40 à 50 % plus élevée qu’il ne serait compatible avec une limitation du réchauffement à 2°C.

Les auteurs suggèrent, entre autres, de limiter l’exploration et l’extraction, ou de supprimer les subventions aux énergies fossiles.

Lien : https://drive.google.com/file/d/1TBq81VNWlUcfn0BWsm52eaGtx0XVEJD4/view

20 novembre 2019