Les nanoparticules d’argent détruisent la vie du sol

Les nanoparticules d’argent des boues d’épuration, utilisées comme engrais sur les terres agricoles, peuvent être toxiques pour les micro-organismes du sol. C’est ce que démontre une étude récente publiée dans la revue « Environmental Sciences Europe ». Des chercheurs allemands du Fraunhofer Institute for Molecular Biology and Applied Ecology de Schmallenberg ont calculé qu’à partir de 30 mg de nanoparticules d’argent par kilogramme de boues épandues, des effets néfastes peuvent apparaître, sur la base des taux d’application typiques en Allemagne de cinq tonnes par hectare de terre agricole tous les trois ans.

Appliquées à l’état pur à des communautés de microbes du sol pendant 28 jours, les nanoparticules ont inhibé le développement des bactéries les plus importantes dans le cycle de l’azote. La taille des populations de microbes, en termes de biomasse, a elle aussi décliné. Les auteurs avaient déjà montré, en 2012, les effets négatifs des nanoparticules (dioxyde de titane) sur le cycle de reproduction du ver de terre.

Plus d’infos : http://www.enveurope.com/content/25/1/17

Sources : veillenanos.fr ; www.bio-marche.info, 11 déc. 2013