Observatoire Cetelem et consommation locale

Avec 89 % de clients satisfaits, les produits locaux s’imposent dans le paysage consumériste européen, selon l’observatoire Cetelem.

Telle que l’entend l’opinion publique européenne, la consommation « locale » recouvre les produits provenant de la région pour 64 % des sondés (75 % des Français), du pays pour 31 % (22 %) et de l’Europe pour 5 % (3 %).

Un consommateur sur deux (49 %) valorise l’achat local comme support de l’activité économique et 43 % comme soutien de l’emploi (au Portugal, la proportion monte à 64 et 63 %). Si le « made in France » se substituait à 10 % des biens importés (soit une valeur annuelle de 11,2 milliards d’euros), cette relocalisation entraînerait la création nette de 150 000 emplois, évaluait en juin 2018 le Conseil d’orientation pour l’emploi.

Pour deux tiers des personnes interrogées (67 %), l’offre de produits de proximité est appelée à s’étoffer.

La France est en dernière position pour les articles textiles (30 % contre 59 % en moyenne et 79 % au Portugal), cosmétiques (41 % contre 55 %) et high-tech (21 % contre une moyenne de 35 % et 47 % en Roumanie).

Les labels, certifications et appellations contrôlées sont perçus positivement : jugés comme une garantie de qualité et de traçabilité (77 % des sondés), ils influencent le choix de 66 % des consommateurs, dont une majorité (56 %) les repèrent facilement. Un label européen pour les produits locaux est attendu par 74% des Européens.

14 février 2019