OGM : José Bové relaxé, Monsanto débouté

Le tribunal correctionnel de Poitiers a relaxé, le 28 juin 2011, huit faucheurs volontaires, dont José Bové, poursuivis pour avoir détruit le 15 août 2008 deux parcelles expérimentales de maïs OGM de la société Monsanto, à Civaux et Valdivienne (Vienne).

Le 14 juin 2011, lors du procès, le parquet avait requis, notamment, 200 jours-amende à 50 euros contre l'eurodéputé. C'était le dernier procès à l'encontre de militants anti-OGM depuis le début de leurs actions en 1997.

 Source : www.campagnesetenvironnement.fr, 30/06/11