La PAC après 2020

Les propositions sur la PAC après 2020 ne permettront pas à l'UE d'atteindre ses objectifs de maintien d'une agriculture familiale et d'un tissu rural vivant, selon le Comité européen des régions, du fait notamment des coupes drastiques dans le budget consacré au développement rural, de l'augmentation du cofinancement pour la politique de développement rural et de la sortie du cadre de la politique de cohésion du financement du développement rural par la PAC.

IFOAM EU s'inquiète de la capacité de la nouvelle PAC (2021-2027) à inciter les agriculteurs à adopter des pratiques favorables à l'environnement, au climat et aux communautés rurales. Pour IFOAM EU, l'adaptation des aides aux réalités nationales, même si elle semble être une bonne idée, devrait néanmoins être accompagnée de priorités européennes fortes en matière de mesures agro-environnementales et de programmes écologiques.

Source(s) : Communiqué de presse Comité européen des régionsCommuniqué de presse IFOAM EU
juin 2018