Perturbateurs endocriniens : définition

Les experts des États membres de l’UE, réunis le 4 juillet 2017 au sein d’un Comité permanent des végétaux, se sont accordés sur une proposition de la Commission européenne relative aux critères d’identification des perturbateurs endocriniens (PE) dans le domaine des pesticides. Ces critères sont fondés sur la définition de l’Organisation mondiale de la santé et identifient les perturbateurs avérés et présumés.

Nicolas Hulot s’est félicité de la prise en compte des PE présumés, mais regrette de ne pas avoir eu gain de cause sur les exemptions votées. Et de préciser que la France sera plus restrictive : les exemptions pourront ne pas être acceptées au niveau national. Les décisions seront prises selon les résultats des analyses de risques conduites par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur les produits les plus utilisés contenant les substances en question.

4 juillet 2017