Des plantes fourragères qui n’ont pas peur de la sécheresse

« Il existe déjà des moyens pour faire face au changement climatique », explique le semencier Pierre Gayraud en présentant une variété d’avoine très tolérante au stress hydrique et mise au point par son entreprise, l’avoine Susa.

« Il ya beaucoup de voies pour résister à la sécheresse avant d’envisager des OGM, nous ne manquons pas de cartouches », précise le gérant de l’entreprise semencière Michel Seed, située à Nogent-sur-Seine (77). Dans ses champs d’essais et de production poussent de l’avoine, du millet, du sainfoin, du trèfle d’Alexandrie, de la vesce, du dactyle et du trèfle blanc ladino.

Ces variétés pouvant être récoltées malgré les fortes périodes de chaleur et de manque d’eau sont destinées aux éleveurs qui sont à la recherche de fourrages. Elles sont le fruit de l’expérience et de voyages à l’étranger de Pierre Gayraud, notamment en Australie, pays confronté à de gros problèmes d’aridité.

 

Source : http://www.campagnesetenvironnement.fr, 09/11