Problèmes sur les aides à l'agriculture biologique

Dans un communiqué de presse en date du 16 février, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) dénonçait le retard de 2 ans de versement des aides à l’agriculture bio et appelait à la mobilisation de tous ses adhérents. Des manifestions ont eu lieu dans les régions, notamment à La Rochelle, Poitiers, Niort, Caen et les médias ont fait écho à ce mouvement en relayant les témoignages d’agriculteurs et d’agricultrices bio du réseau FNAB en grande difficulté financière du fait du non-versement de ces aides.

Après l'annonce par Stéphane Le Foll le 28 février, lors du séminaire de l'Agence BIO, d'un paiement au 31 mars des avances de trésorerie pour les aides bio 2016, l'Association des régions de France (ARF) a fait une conférence de presse le 1er mars.

Face aux problèmes budgétaires du 2ème pilier pour les MAEC et les bio, Jean-Pierre Raynaud, président de la commission agriculture Régions de France, a interpellé le ministre sur les solutions à trouver pour les régions.

Stéphanie Pageot, présidente de la FNAB, a alors demandé sur twitter aux régions la "transparence sur les budgets alloués sur le Feader". Elle avait aussi rappelé au ministre, le 28 février, que les bio "payaient les pots cassés d'une gestion très difficile du 2ème pilier de la PAC entre l'État et les régions". Elle souhaitait que les régions disent leur priorité pour la bio en 2017.

Pour la présidente du réseau bio, "dans certaines régions, nous n'avons même plus la reconnaissance des services environnementaux et sociaux de la bio, dites "aides maintien", alors même que l'étude de l'ITAB-INRA montre l'intérêt de rémunérer ces services pour la protection de l'eau, de la biodiversité ou la santé publique".

 

Source(s) : Communiqué FNAB, Newsletter FNAB - Lettre d'information spéciale salon de l'Agriculture 2017
28 février et 1er mars 2017