Réaction de la FNAB au COS Ecophyto

Avec une hausse, annoncée lors du COS Ecophyto, de 21% des tonnages de phytosanitaires vendus en 2018, cela porte la quantité totale de produits vendus en France à presque 90 000 tonnes, un chiffre jamais atteint ces 10 dernières années.

« La priorité absolue aujourd’hui, c’est de défendre une agriculture qui ne nous empoisonne pas. Cette agriculture elle existe, c’est l’agriculture biologique, elle se passe totalement des produits issus de la chimie de synthèse qui sont ceux présentant le plus de risques pour la santé humaine », estime Guillaume Riou, président de la FNAB.

La FNAB souhaite que les moyens d’Ecophyto soient réorientés pour continuer à faire progresser les pratiques agronomiques en agriculture biologique et lever les freins techniques pour amener le plus grand nombre à sauter le pas de la conversion biologique et à se libérer des intrants.

Source(s) : Communiqué de presse FNAB
8 janvier 2020