Sécheresse : les mesures du réseau Biocoop

Face à la vague de sécheresse qui pénalise les agriculteurs français, le réseau Biocoop se montre solidaire avec ses producteurs bio. Un de ses engagements consiste à faire des avances de trésorerie afin de pré-financer des stocks ou l'achat de matières premières agricoles bio et françaises. Par exemple, une avance de trésorerie de 150 K€ a été accordée au groupement d'éleveurs de cochons " Bio Direct ". Une autre mesure de Biocoop est la fixation de prix plafond :  Les groupements de producteurs partenaires et Biocoop se sont engagés ensemble sur un niveau de prix qui soit supportable pour les producteurs, pour les distributeurs et pour les consommateurs. "Ainsi, tout le monde s'y retrouve, sans préjudice, pour aucun. ", souligne Biocoop.

Actuellement, ce sont les filières céréales et les filières animales qui sont les plus impactées par la sécheresse : les céréaliers s'attendent à des pertes importantes de leurs récoltes (entre 30 et 50 %). Cette situation engendre également des difficultés d'approvisionnement en paille et en fourrage pour les éleveurs. Dans ce contexte, favorable à la flambée des prix des matières premières agricoles, des risques de pénurie sont à prévoir entraînant alors des risques d'importations au détriment des producteurs comme des éleveurs, selon Biocoop.

Pour en savoir plus :

http://www.biocoop.fr/telechargement.php?id_page=0-9-82&file=Biocoop_secheresse_Juin_2011.pdf

 

Sources : Biocoop, http://www.bio-marche.info, 12/07/11