Soutien à l'agriculture et à la transition agroécologique en 2020

Le deuxième pilier de la PAC repose sur un principe de cofinancement entre des crédits européens et des contreparties nationales. Le budget 2020 du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation prévoit ainsi 620 M€ en AE et 556 M€ en CP au titre des contreparties nationales.

Le financement de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) bénéficie d’une enveloppe maintenue à 284,2 M€, au titre de l’exercice 2020, qui sera marqué par la réforme du zonage des zones défavorisées simples.

Les moyens alloués aux mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC), ainsi qu’aux aides à la conversion à l’agriculture biologique s’élèvent à 232 M€ en AE et 128 M€ en CP.

  • Le cofinancement État / Union européenne permettra de disposer d'une enveloppe globale de 927 M€ pour les réengagements ainsi que les nouveaux engagements, adaptée à la programmation pluriannuelle des contrats MAEC et à la conversion à l’agriculture biologique.
  • En complément de ces aides cofinancées, le doublement du fonds Avenir Bio opéré en 2019 dans le cadre du Grand plan d’investissement sera pérennisé, à hauteur de 8 M€.
  • Ces dotations concrétisent les efforts du Gouvernement pour atteindre l'objectif de 15 % de SAU bio à horizon 2022, fixé dans le cadre du plan Ambition Bio.

L’installation est confortée avec le maintien de la dotation aux jeunes agriculteurs (DJA) pour 37 M€ en AE et 54 M€ en CP.

Les dispositifs de soutien aux investissements dans les exploitations agricoles sont dotés de 67 M€ en AE et 90 M€ en CP.

Le projet de loi de finances maintient les moyens alloués aux dispositifs spécifiques aux filières d’Outre-Mer avec 179 M€.

Les autres dispositifs de soutien aux agriculteurs et aux filières s'élèvent à 1,03 Md€.

Lien : https://agriculture.gouv.fr/priorite-ndeg1-le-soutien-lagriculture-et-la-transition-agroecologique

Source(s) : Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
27 septembre 2019