Une transition énergétique totale pour éviter une catastrophe planétaire majeure

Publié le 5 juillet 2010 par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA), un récent rapport a souligné la nécessité d'entreprendre une révolution technologique plus importante et plus rapide que la première révolution industrielle pour éviter " une catastrophe planétaire majeure ". Intitulée " Enquête mondiale économique et sociale 2011 : la grande transformation technologique verte ", cette étude dresse le bilan de la situation actuelle, caractérisée par l'expansion rapide de l'utilisation de l'énergie. Dépendante des combustibles fossiles, l'humanité est sur le point de dépasser les limites de la planète en raison du réchauffement climatique et de la perte de biodiversité.

Pour amorcer une inévitable "transition énergétique mondiale totale", 1 900 milliards de dollars par an d'investissements à destination des technologies vertes seront nécessaires, au cours des 40 prochaines années. Sur cette somme, 1 100 milliards de dollars devront être mobilisés pour répondre aux besoins croissants en nourriture et en énergie des pays en voie de développement. Toutefois, les acteurs du rapport rappellent que cette nouvelle révolution ne pourra se faire sans une intervention active des gouvernements et une coopération à l'échelle internationale. L'orientation vers "un modèle économique à faible teneur en carbone, économe en ressources et favorable aux pauvres" passera nécessairement par une profonde transformation sociale, ainsi qu'un changement des habitudes de consommation et des valeurs sociales actuelles.

 

Source : Univers Nature, 07/11