Le USDA suggère que Monsanto produise ses propres études d'impact environnemental

Les avocats défendant la cause de l'agriculture biologique aux États-Unis ont été foudroyés par la décision du Département d'agriculture de laisser Monsanto produire ses propres études d'impact environnemental pour l'approbation de nouveaux produits génétiquement modifiés. Le "U.S. Food and Drug Administration " a introduit un nouveau projet pilote qui permettrait aux compagnies de biotechnologies, productrices de semences génétiquement modifiées (GM), de réaliser elles-mêmes les études d'impact environnemental de leurs nouveaux produits. Ce choix permettra d'accélérer le processus de validation des nouveaux produits GM et de rendre les industries moins vulnérables aux recours légaux. La cour, qui a récemment interdit la culture de la betterave à sucre GM sans études d'impact environnemental au préalable, et les nouveaux projets de Monsanto concernant la luzerne GM, seraient à l'origine du projet pilote. Le "Center for Food Safety " est inquiet de la prise de position du USDA et affirme que les producteurs biologiques et conventionnels sont menacés par cette décision. Selon Chuck Benbrook, chef scientifique à " The Organic Center ", la décision de laisser les entreprises faire leurs propres études d'impact va à l'encontre de principes de base d'intégrité scientifique; ces entreprises étant en flagrant conflit d'intérêts.

Source : newhope360.com/agriculture/usda-suggests-monsanto-do-its-own-environmental-impact-studies, 25/04/11