Vigne OGM, condamnation de faucheurs volontaires

Le Tribunal de Colmar a attribué, le 14 octobre 2011, une peine de deux mois de prison avec sursis pour la plupart des 60 militants anti-OGM ayant détruit une parcelle expérimentale de porte-greffe OGM de vigne. Le procès des 61 faucheurs volontaires d’OGM a démarré le 28 septembre 2011, à Colmar. Ils ont détruit, en août 2010, un essai de l’Institut national de la recherche agronomique, Inra, de porte-greffes transgéniques destinés à étudier la résistance de la vigne au court-noué, une maladie virale transmise par un nématode.

Six d’entre eux ont été condamnés à 1 200 euros d’amende. Le tribunal a condamné les prévenus à verser au total quelque 57 000 euros à l’Inra dont 50 000 euros au titre du préjudice scientifique causé par leur action, loin des 540 000 euros demandés par l’Inra. Des chercheurs de l’Institut s’étaient, à l’occasion, rassemblés devant le tribunal pour dénoncer ces arrachages.

 

Source : http://www.campagnesetenvironnement.fr, 18/10/11