Vignes résistantes aux maladies

Supprimer quatre applications de pesticides sur cinq, c'est l'ambition exprimée par l'Institut national de la recherche agronomique, le 16 janvier à Paris. Une réduction qui passe notamment par des vignes résistantes aux maladies. Grâce à la génétique… mais sans OGM.

Les premières variétés sont en cours de développement et devraient être disponibles pour les viticulteurs vers 2021.

L’INRA utilise une méthode de croisement traditionnelle, assistée par des marqueurs génétiques qui permettent de cerner plus vite les variétés.

17 janvier 2017