Le paysage, un outil pour l'agronomie ? (Partie 2)