Etude sur l’effet de pesticides sur les crapauds communs

Selon le dernier rapport de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 41 % des espèces d’amphibiens sont aujourd’hui menacées. Outre la modification et la destruction des habitats, l’agriculture intensive et l’exposition à des polluants chimiques comme les pesticides constituent les principaux facteurs du déclin mondial des amphibiens. Plusieurs études portant sur l’impact de l’agriculture intensive sur les amphibiens ont montré des effets néfastes sur la santé des œufs et des têtards, l’état corporel des adultes et la morphologie.

Une nouvelle publication scientifique, parue le 20 janvier dernier, a eu pour but d’étudier la capacité de reproduction des crapauds communs dans le territoire viticole du Palatinat, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Dans ces expériences, le taux de fertilisation des crapauds a été affecté négativement par la contamination croissante des étangs par les pesticides, ce qui suggère que les populations les plus exposées souffrent de troubles de la reproduction à long terme. Une diminution des taux de survie et de la taille des têtards a également été observée avec l’augmentation de la contamination par les pesticides.

Lien vers l’étude : Adams, E., Leeb, C. & Brühl, C.A. Pesticide exposure affects reproductive capacity of common toads (Bufo bufo) in a viticultural landscape. Ecotoxicology (2021). DOI : https://doi.org/10.1007/s10646-020-02335-9

Lien : https://www.generations-futures.fr/actualites/pesticides-crapaud/

 

22 février 2021