Le Roundup impacte les fonctionnalités du microbiote intestinal chez des espèces non cibles

Deux études ont récemment été publiées et montrent que le désherbant Roundup (à base de glyphosate) a un effet néfaste indirect sur les vertébrés et les invertébrés via le microbiote intestinal.

La première étude sur la daphnie (un crustacé) montre qu’une exposition chronique à des concentrations de Roundup (bien inférieures au seuil réglementaire approuvé) provoque un échec du développement embryonnaire et une altération des voies métaboliques par un effet direct sur l’hôte et un effet indirect sur le microbiote intestinal chez la daphnie (un crustacé). Comme la daphnie est au cœur de la chaîne alimentaire des écosystèmes aquatiques et qu’elle est un indicateur de la santé des écosystèmes, le désherbant peut potentiellement impacter de manière importante les chaînes alimentaires aquatiques d’eau douce, affectant leur capacité à fournir des services écosystémiques essentiels (par exemple, eau propre, cycle des nutriments).

La deuxième étude a permis d’identifier les effets du glyphosate sur le microbiote intestinal du rat, à savoir une augmentation marquée de différents métabolites, ce qui suggère une réponse au stress oxydatif. Bien que d’autres études soient nécessaires pour comprendre les implications sanitaires liées au glyphosate, ces conclusions pourraient être utilisées dans le développement de biomarqueurs pour les études épidémiologiques et pour comprendre si le glyphosate peut avoir des effets biologiques dans les populations humaines.

Liens vers les études :

  • Suppa, A., Kvist, J., Li, X. et al. Roundup causes embryonic development failure and alters metabolic pathways and gut microbiota functionality in non-target species. Microbiome 8, 170 (2020). DOI : https://doi.org/10.1186/s40168-020-00943-5
  • Robin Mesnage, Maxime Teixeira, Michael Nicolas Antoniou et al. Use of Shotgun Metagenomics and Metabolomics to Evaluate the Impact of Glyphosate or Roundup MON 52276 on the Gut Microbiota and Serum Metabolome of Sprague-Dawley Rats. Environmental Health Perspectives, 129(1) January 2021. DOI : https://doi.org/10.1289/EHP6990
23 février 2021