Les éleveurs des Hautes-Vallées ne se laissent pas abattre
1,15 €
Auteur : LESCHIERA Christophe
Revue : TRAVAUX ET INNOVATIONS ( ), N° 257 | p. 12-14
Editeur : TRAME (Association nationale de développement agricole et rural)
En 2016, l’abattoir de Guillestre, dans les Hautes-Alpes, dépose le bilan, laissant les éleveurs du nord du département sans abattoir de proximité. Les éleveurs décident alors de reprendre la gestion de l’abattoir sous forme de coopérative, avec la création d’une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) « Abattoir des Hautes-Vallées ». La main d’œuvre nécessaire à son fonctionnement est ainsi assurée par 12 agriculteurs tâcherons, ayant reçu des formations spécifiques. Au bout de 18 mois de fonctionnement, la structure est à l’équilibre financier. En 2018, une salle de découpe est aménagée. Aujourd’hui, jouant un rôle économique et de tisseur de lien social, elle comporte 109 sociétaires, composés d’agriculteurs, de bouchers, de consommateurs et de collectivités territoriales, et réalise 95 000 euros de chiffre d'affaires.