Les lavandiculteurs expérimentent de nouvelles pratiques
1,45 €
Auteur : CATHALA Agnès
Revue : TRAVAUX ET INNOVATIONS ( ), N° 265 | p.18-21
Editeur : TRAME (Association nationale de développement agricole et rural)
Dans le Parc Naturel Régional du Verdon, le plateau de Valensole est recouvert de cultures de lavandin. Les rotations pratiquées sont trop courtes et trop peu diversifiées, ce qui entraîne une diminution de la résilience des agrosystèmes et détériore les sols. Le lavandin est également confronté à un problème de dépérissement. Face à ces constats, plusieurs partenaires se sont regroupés, en 2014, autour du projet Regain, pour accompagner les agriculteurs du plateau vers des pratiques plus durables. Ce projet s’articulait en cinq axes, dont un sur la qualité des sols (axe piloté par le Parc Naturel Régional du Verdon). C’est dans ce cadre qu’est né le réseau Sol de Regain (2017-2020). Ses objectifs sont de recréer du lien entre les agriculteurs du plateau et d’améliorer la qualité des sols. Il regroupe actuellement 27 lavandiculteurs (sur les 200 du plateau), et une quarantaine de parcelles sont étudiées. En 2017 et 2019, des analyses de sols ont été effectuées afin de réaliser un état des lieux. De grandes disparités ont été observées. Des expérimentations de couverts entre les rangs de lavandin ont également été mises en place : par rapport à un sol nu, les marges sont moindres les premières années, mais les écarts diminuent ensuite car les maladies se développent moins. Enfin, plusieurs journées de restitution ont été organisées afin de réaliser des bilans et de favoriser les échanges.