Un couvert aux multiples avantages : Du mélilot dans les pommiers
1,15 €
Auteur : COISNE Marion
Revue : BIOFIL ( ), N° 131 | p. 42-44
Editeur : EDITIONS FITAMANT
Camille Rolland, arboriculteur biologique basé dans les Hautes-Alpes, a expérimenté, en 2019, et 2020 un couvert de mélilot officinal associé à du trèfle blanc dans son verger. Ce mélange a été semé dans l’inter-rang d’une parcelle de 1,2 ha, plantée en pommes Golden. Ce test a été réalisé dans le cadre du projet Absolu (2019-2020), financé par Danone et piloté par l’Itab, dont l’objectif est d’améliorer la qualité des sols en arboriculture bio et en cultures légumières bio. Le mélilot, qui est une légumineuse bisanuelle, a été choisi pour répondre à plusieurs buts : améliorer la structure du sol, lutter contre les campagnols (cette plante était autrefois utilisée comme anticoagulant) et être mellifère. Dans cet essai, le mélange mélilot-trèfle blanc a été comparé à un enherbement naturel avec une flore variée. Les différentes observations ont montré que le feuillage était plus vert en présence de mélilot. Ce constat a, par la suite, été confirmé par des mesures réalisées à l’aide de N-Tester. La vigueur des arbres semble aussi être affectée positivement par la présence de mélilot. Quant à l’impact sur le rendement, il n’est pas encore possible de conclure car le verger présente une forte alternance. Des essais complémentaires devraient avoir lieu dans le cadre d’un projet Absolu 2.