Valérie Guillard : « Il est vraiment impératif de peser le réel bénéfice d’usage de l’emballage »
0,85 €
Auteur : BLOCH-BERTHIE Jean-François
Revue : INFOS CTIFL ( ), N° 364 | p. 4-5
Editeur : CTIFL (Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes)
Valérie Guillard est Professeure en génie des procédés alimentaires et de l'emballage à l’Université de Montpellier. Elle est également coordinatrice du projet GLOPACK (Granting society with LOw environmental impact innovative PACKaging). Dans cette interview, elle explique les causes de l’engouement des consommateurs pour les achats de fruits et légumes préemballés. Elle rappelle cependant l’importance de peser le réel bénéfice d’usage de l’emballage plastique dans la filière fruits et légumes (en matière de conservation et de réduction du gaspillage) et l’importance de réfléchir à des alternatives. Par ailleurs, pour mieux saisir les conséquences de la loi AGEC (loi parue récemment qui interdit, dès le 1er janvier 2022, l’usage du plastique pour les fruits et légumes conditionnés en unité de poids inférieure à 1,5 kg), Valérie Guillard définit ce que regroupe le terme plastique et apporte des informations sur des matériaux alternatifs et innovants. Elle présente également les travaux en cours pour inventer de nouveaux matériaux plus respectueux de l’environnement (projet GLOPACK) et décrit le rôle que doivent jouer les instituts techniques (comme le CTIFL) dans le domaine de la recherche et de l’expérimentation d’emballages alternatifs pour la filière fruits et légumes.