Dossier : Alimentation 100 % bio des monogastriques : Un défi… avec encore des freins à lever
4,45 €
Auteur : RIPOCHE Frédéric
Revue : BIOFIL ( ), N° 131 | p. 18-31
Editeur : EDITIONS FITAMANT
Pour les monogastriques bio, une alimentation 100 % bio sera bientôt la règle, à l’entrée en application du nouveau règlement européen, avec encore une dérogation jusqu’en 2025 pour les jeunes animaux. Les acteurs de ces filières se sont emparés de cette question depuis longtemps : les avancées sont nombreuses, certains ont même passé le cap du 100 % bio, mais les défis restent nombreux. Quid des performances ? Quels défis techniques ou organisations pour les fabricants ? Quelles sources de protéines et quelle origine géographique pour ces dernières ?... En s'appuyant sur des témoignages de responsables, de fabricants ou encore d’éleveurs, ce dossier fait le tour de la situation. Les solutions mises en place, ou en cours de test, sont diverses et elles apportent plus de cohérence face aux demandes sociétales. Il faut aussi tenir compte du défi d’un approvisionnement local, France tout au moins. Le 100 % bio fait bouger les lignes. Il sous-entend notamment une grande diversité de matières premières bio, en lien avec les assolements, au lieu du seul soja. Il amène aussi à repenser les logiques d’élevage, notamment en pondeuses : il ne faut peut-être pas chercher à faire comme « avant » et envisager des repères d’élevage différents (pic de ponte à des âges différents, par exemple, ou des souches de pondeuses plus rustiques), d’autant plus qu’il faudra tenir compte des nouvelles règles du futur cahier des charges en termes d’accès à l’extérieur et de parcours pour les monogastriques.