Filières Carrefour bio : Multiplier les partenariats
0,85 €
Auteur : RIVRY-FOURNIER Christine
Revue : BIOFIL ( ), N° 132 | p. 14-15
Editeur : EDITIONS FITAMANT
Le géant Carrefour vise un chiffre d’affaires liés à la vente de produits biologiques de 5 milliards d’euros en 2022 (contre 2,3 milliards en 2019). Pour atteindre cet objectif, il développe des filières et cherche à s’approvisionner le plus possible en France, notamment pour fournir la marque Carrefour bio. Sa première filière boule bio (pain bio) a été créée en 1992. Depuis, le groupe Carrefour ne cesse de multiplier les filières bio et vient d’ailleurs d’en créer six nouvelles : pâtes, flocons d’avoine, farine de blé, quinoa, graines de lin et graines de chia (les filières blé dur/pâtes et avoine blanche sont plus amplement détaillées). Toutes ces filières reposent sur des contrats tripartites (producteur-transformateur-distributeur). Concernant les producteurs, en 2018 et 2019, 500 nouveaux partenariats ont été signés afin d’accompagner des conversions ou d'encourager des producteurs à augmenter leurs surfaces contractualisées. Carrefour accompagne ainsi plus de 2 000 producteurs bio français. Par ailleurs, concernant les entreprises, le 21 septembre 2020, à l’occasion du salon Natexpo, des contrats tripartites ont été signés avec six coopératives françaises (Fermes Bio, Agribio Union, Bio Sud, Union Bio Sud Est, Coop drômoise de céréales, Cavac) et trois industriels (Alpina Savoie pour le blé dur, Celnat pour l’avoine et Cavac pour le pois chiche). Un encart décrit également le rachat de la chaîne Bio c’Bon par Carrefour.