2013-2019 : Des fermes bio de plus en plus spécialisées ?
0,85 €
Auteur : JULLIARD Sébastien
Revue : SYMBIOSE ( ), N° 262 | p. 14-15
Editeur : SYMBIOSE
L’Observatoire de la production bio en Bretagne est géré par la FRAB. Chaque année, une étude thématique est produite à partir de ses données. En 2020, elle a porté sur l’évolution de la bio en Bretagne entre 2013 et 2019, période où la bio a fortement progressé. Historiquement, la Bretagne est une région avec des modèles agricoles très spécialisés. L’analyse des données montre que les modèles bretons biologiques dérogent un peu à cette règle, même s’ils n’échappent pas à la spécialisation : en 2019, 15 % des fermes bretonnes bio ne sont pas spécialisées (spécialisées au sens de l’Agreste, c’est-à-dire que 2/3 du chiffre d’affaires provient du même atelier). Cette proportion a légèrement augmenté puisque ces systèmes ne représentaient que 10 % des fermes bretonnes bio en 2007. Par ailleurs, le cheptel breton de monogastriques a doublé entre 2013 et 2019, ainsi que le cheptel laitier. Le cheptel moyen des fermes a lui aussi augmenté en poulets de chair (x 2,75), en caprins (+ 60 %) et en porcins (+ 40 %). Les filières qui se sont le moins développées sont les ovins et les bovins allaitants.