Limiter l'usage du cuivre : Deux projets en cours à l’Itab
0,55 €
Auteur : JEAN Louise
Revue : VITISBIO ( ), N° 9 | p. 16
Editeur : EDITIONS FITAMANT
L’Institut de l’agriculture biologique et de l'alimentation biologiques (Itab) participe à deux projets sur la réduction du cuivre en viticulture. L’un est français (Ecophyto Basic) et l’autre européen (Relacs). Ecophyto Basic (Bas intrant cuivre) est porté par la Fnab. L’Itab vient en appui méthodologique sur deux volets. Le premier concerne l’étude de l’impact environnemental de l’utilisation du cuivre, en conditions réelles d’application en viticulture biologique, via des collectes et des analyses d’échantillons de sol. Le deuxième volet s'intéresse à la caractérisation des systèmes faiblement consommateurs de cuivre et à l’identification de stratégies pour réduire son usage, via des enquêtes auprès de viticulteurs bio et l’analyse de la base de données Dephy Ecophyto. Le projet Relacs (Replacement of Contentious Inputs in Organic Farming Systems) vise à limiter les intrants controversés en bio, et notamment le cuivre. Plusieurs essais sont menés, hors France, pour tester des extraits de réglisse, de mélèze, de styrax et le tagatose. En dehors de ces deux projets, l’Itab effectue aussi, dans le domaine viticole, des travaux d’expertise en appui à la réglementation nationale et européenne.