La géobiologie en élevage
2,05 €
Auteur : MONTAGNE Candice
Revue : BULLETIN DE L'ALLIANCE PASTORALE ( ), N° 915 | p. 4-9
Editeur : ALLIANCE PASTORALE
Une fois toute la conduite technique passée en revue, si un problème chronique persiste dans un élevage (ex. taux de cellules très élevés, diarrhées chroniques…), il peut être intéressant de faire appel à la géobiologie. Cette discipline est l’étude de l’influence de tous les environnements (naturels ou non) sur la vie. Il existe des formations qui permettent aux éleveurs de s’y initier. On peut aussi recourir à la géobiologie en amont de l’installation d’un bâtiment. Dans son intervention, un géobiologue va étudier la présence possible de perturbations de deux types : celles liées au sous-sol et à l’environnement naturel et celles liées à l’environnement technologique. Pour la première catégorie, des failles dans le sol, avec ou sans présence d’eau, les passages d’eau ou encore les réseaux magnétiques peuvent amener à perturber le bon état de santé d’un troupeau. C’est ainsi qu’une faille peut dévier un champ électromagnétique vers la surface, ce qui peut poser problème dans un bâtiment car les animaux y sont très sensibles. Pour les perturbations d’origine technologique, plusieurs causes possibles, en plus d’éventuelles lignes hautes tensions : prise de terre insuffisante ou absente dans les bâtiments, champs électriques ou magnétiques liés aux câbles électriques, surtout s’ils sont mal isolés (dégâts de rongeurs par ex.), ondes liées au wifi… Les perturbations d’origine électrique peuvent provoquer des courants vagabonds qui vont gêner les animaux ; de même, ces derniers peuvent être perturbés par les ondes. Le diagnostic permet ensuite de mettre en place des mesures de correction, dont il faudra suivre les effets afin de les ajuster éventuellement.