En direct de l'Inao : Rotation des sols et fertilité : construire un cercle vertueux
0,85 €
Auteur : THOMAS Sandrine,CATROU Olivier
Revue : BIOFIL ( ), N° 136 | p. 17-18
Editeur : ÉDITIONS FITAMANT
L’autonomie des exploitations et son corollaire, la limitation des intrants extérieurs, sont les piliers de l’agriculture biologique. Ils sont en partie rendus possibles par le maintien de la fertilité des sols, et cette dernière passe par la mise en place d’une rotation des cultures adéquate. La réglementation est très claire sur ce sur point : une rotation appropriée est l’une des principales mesures préventives pour préserver la santé des végétaux et la fertilité des sols. En grandes cultures, le guide de lecture rappelle le caractère pluriannuel de la rotation, ainsi que la nécessité de la diversité des espèces cultivées. En production légumière, le cycle de rotation doit être constitué d’au moins trois espèces différentes. Toutefois, la nouvelle réglementation, applicable au 1er janvier 2022, semble évoluer vers une obligation d’inclure des cultures de légumineuses dans les rotations. Cet article est complété par l’interview d’Arnaud Duteil, maraîcher bio. Il explique comment il assure le maintien de la fertilité de ses sols, propose des recommandations générales pour les maraîchers et apporte son avis de praticien sur la place des légumineuses (notamment vis-à-vis du règlement applicable au 1er janvier 2022).