HVE et bio : Une histoire compliquée
1,15 €
Auteur : DHELIN Tanguy
Revue : VITISBIO ( ), N° 11 | p. 12-14
Editeur : EDITIONS FITAMANT
Le développement de la certification HVE – Haute valeur environnementale – a entraîné sa comparaison, voire sa confrontation avec la bio. Si certaines voix alertent sur les dangers de confusion pour le consommateur, d’autres prônent l’apaisement et la complémentarité. La HVE peut, en effet, être vue comme une première marche pour permettre aux producteurs d’arriver à la certification bio. Néanmoins, en 2021, l’attribution de 76 millions d’euros de crédit d’impôt à la certification HVE a engendré des tensions. Déjà, en décembre 2020, des syndicats et des ONG avaient tenu une conférence de presse pour dénoncer "l’illusion de transition écologique" de la HVE. Certains producteurs bio cumulent les deux certifications. Ils sont notamment intéressés par la dimension biodiversité de la HVE. Pour autant, France Nature Environnement souligne que les critères de la HVE ne vont pas assez loin. De plus, les systèmes biologiques entraînent déjà le développement d’une certaine biodiversité. La différence essentielle entre ces deux certifications réside dans la possibilité d’utiliser des produits phytosanitaires de synthèse avec la HVE. Les IFT à respecter pour obtenir la certification environnementale font d’ailleurs débat (pas assez restrictifs), ainsi que la liste des produits de traitement autorisés.