Elevage bio : « Ajuster l’offre à la demande »
0,55 €
Auteur : RIVRY-FOURNIER Christine
Revue : BIOFIL ( ), N° 137 | p. 6
Editeur : ÉDITIONS FITAMANT
En France, la production de viande biologique a quasiment doublé en cinq ans : elle est passée de 29 746 tonnes équivalent carcasse (toutes espèces confondues) en 2015 à 59 115 tonnes en 2020, avec un bond de 10 % sur 2020. La filière viande bio a toutefois dû s’adapter en 2020 pour équilibrer l’offre et la demande durant cette année si particulière (Covid-19). 95 % des viandes bio présentes sur les étals sont d’origine française, et le reste provient d’Europe. Les productions qui ont enregistré le plus de conversions en 2020 sont les ovins viande (+ 41 %) et les caprins (+ 55 %). En revanche, les conversions sont en régression en ovins lait (- 10 %) et en porcins (- 26 %), tandis qu'elles continuent de progresser en bovins (lait et viande). Les volumes de bovins allaitants abattus en bio ont enregistré une hausse de 12 % entre 2019 et 2020. Cette croissance est notamment portée par les génisses issues des conversions soutenues des années précédentes. Ces animaux ont alimenté le marché du steak haché et des viandes prêtes à découper. Il faut noter que les ventes de viande hachée bio ont progressé de 11 % en 2020 (en volume comme en valeur).