Dossier : Industrialiser le bio ? Mais jusqu’où ?
4,75 €
Auteur : RODA Mathilde,VAN DAMME Julie,PARIZEL Dominique
Revue : VALERIANE ( ), N° 150 | p. 6-20
Editeur : NATURE & PROGRES BELGIQUE
Ce dossier apporte des éléments de réflexion sur l’industrialisation de la bio. Il est constitué de quatre parties. La première, intitulée « Les nouveaux « progrès » de l’agro-industrie », aborde des sujets sensibles liés à l’industrialisation de l’agriculture en général : les nouveaux OGM, le prion de la vache folle (ESB), les farines animales ou PAT (protéines animales transformées), la corrélation entre l’alimentation industrielle et le surpoids ou l’obésité… La seconde partie, dédiée à « L’introuvable vitamine B2 pour coco.tte.s », dénonce les filières biologiques qui reposent sur l’utilisation d’intrants controversés (ex : la vitamine B2 pour l’alimentation des volailles) et les filières qui cherchent à remplacer l’un de ces intrants par un produit alternatif, sans avoir une réflexion globale ou une approche plus éthique. La troisième partie, « Les défis de notre agriculture et la réponse industrielle : l’avis d’un producteur », rapporte le témoignage d’André Grevisse, un éleveur belge d’Angus bio. Ce dernier donne son avis sur l’évolution de la bio, l’industrialisation de certains élevages, ainsi que sur des problèmes de cohérence (réglementaire ou organisationnelle) au sein de certaines filières. La quatrième partie, « Être ce que l’on mange, manger tel qu’on est ! », apporte des éléments de réflexion sur l’alimentation des animaux d’élevage et les dérives que peut entraîner la recherche de performances zootechniques (recours aux OGM, brevetage du vivant, farines animales…).