Paul Fouassier, secrétaire national viticulture à la Fnab
1,15 €
Auteur : ROSE Frédérique
Revue : VITISBIO ( ), N° 12 | p. 8-10
Editeur : EDITIONS FITAMANT
Paul Fouassier, viticulteur bio à Sancerre (Cher), est également secrétaire national viticulture à la FNAB (Fédération nationale de l’agriculture biologique), depuis mars 2021. Dans cette interview, il explique qu’il est très investi, aux côtés des salariés de la FNAB, pour défendre le lissage du cuivre. Le lissage des doses est à la fois nécessaire pour les viticulteurs bio, afin qu’ils puissent gérer correctement le mildiou dans leurs vignes, mais également pour les pépiniéristes, afin qu’ils puissent avancer dans la production de plants bio (l’un des autres enjeux de la filière viticole biologique). La FNAB et son réseau portent notamment le projet Basic (Bas Intrants Cuivre) qui vise à étudier l’impact de différentes concentrations de cuivre sur les sols et la biodiversité. Paul Fouassier explique également que la crise sanitaire a eu de fortes répercussions sur les vignerons. Ces derniers ont bien souvent vendu moins de vin, ce qui entraîne des problèmes financiers pour un certain nombre d’entre eux. Le gel s’est ajouté à cela et a touché plus de 60 départements en avril 2021. La FNAB a d’ailleurs créé une commission spéciale sur le gel, en arboriculture et en viticulture, afin de travailler sur différents leviers permettant de contrer ses effets : taille plus tardive avec une pré-taille, variétés ou cépages plus résistants au gel, implantation de couverts végétaux, de haies, de bosquets…